A quoi servent mes poèmes

0 2 530

Avant d’être le grand romancier que l’on connaît, Rachid Boudjedra s’était essayé à la poésie.

Et c’est au tout début de l’indépendance qu’il écrit un très beau poème intitulé « alphabétisation ».

J’en retiens les deux premiers vers :

A quoi servent mes poèmes

Si ma mère ne sait me lire

Et je les cite souvent en entreprise pour interpeller mes amis PDG sur leur politique de communication.

Car vous avez beau écrire les plus belles politiques, chartes, valeurs, missions, visions.  Tout ce que vous voulez. Ça restera prisonnier de votre bureau. Ça vous rapportera de bons points à l’occasion d’un audit tierce partie. Et puis c’est tout.

Mais pour susciter l’adhésion de votre personnel à vos politiques, et leur implication effective dans votre démarche stratégique, il faut qu’ils soient convaincus. Qu’ils comprennent et s’approprient vos valeurs.

C’est le rôle de la communication effective et efficace.

Une communication planifiée : qui pose les questions suivantes :

  • Quoi ? : quels sujets, quels messages ?
  • Qui ? : pour qui ? quelle population ?
  • Comment ? : quel support, quels canaux ?
  • Quand ? : quel moment, quelle occasion ? quelle fréquence ?

Vient ensuite le travail sur le contenu lui-même : Un message cohérent, clair, et facile à assimiler : Nos amis publicitaires ont des techniques pour faire passer un message en moins de 30 secondes pour vendre.

Le message doit être accessible et compréhensible. Mais sans infantiliser votre personnel, ni sous-estimer son intelligence.

Le message se doit aussi d’être positif. Construit autour des valeurs de l’entreprise et orienté vers l’avenir, le succès, la réussite.

Il y aura aussi, et surtout à faire porter votre discours par des personnes crédibles. Ayant l’autorité et reconnues comme telles. Crédibles et reconnues. (J’ai tout dit ou je vous fais un dessin ?)

Les personnes en charge de porter votre discours doivent être outillées avec des éléments de langage cohérents. Et formées, au besoin, aux techniques de communication.

Enfin, il y a l’exemple. Donner l’exemple. A suivre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.