Adrar.. La création de micro-entreprises agricoles, industrielles et de services à l’ordre du jour

0 48

Les mécanismes de création de micro-entreprises dans les domaines de l’agriculture, l’industrie, l’artisanat et les services, ont été au centre d’une rencontre de coordination organisée lundi à Adrar.

Initiée par la wilaya, en coordination avec le ministère délégué auprès du Premier ministre, chargé de la micro-entreprise, la rencontre vise à arrêter les mesures organisationnelles pour la mise sur pied de ce type d’entités économiques, à la lumière des orientations des hautes autorités du pays pour la création d’un million de micro-entreprises, a indiqué le wali d’Adrar, Larbi Bahloul.

La wilaya d’Adrar œuvre à la création de 8.000 entités du genre dans la région à l’horizon 2023, a-t-il souligné, à ce propos, ajoutant qu’il a été procédé à la création d’un portail électronique permettant justement aux jeunes diplômés d’y adhérer.

La démarche, menée avec le concours des élus et de la société civile, permet d’identifier les métiers et fonctions concernés pour la création de micro-entreprises, a poursuivi le chef de l’exécutif local.

A cet effet, les autorités locales ont mis à la disposition de ce portail électronique une superficie globale de 6.000 hectares de foncier destiné à l’exploitation agricole et la création de coopératives agricoles, en plus de 300 ha pour les activités industrielles de transformation, d’élevage, de pisciculture, et d’aviculture, susceptibles de générer plus de 4.000 micro-entreprises.

La femme rurale et la femme au foyer ne sont pas en reste, puisqu’un intérêt particulier leur est également accordé au titre de ces mesures, a-t-on assuré lors de la rencontre, en signalant que des zones d’activités totalisant 3.500 m2 ont été aménagées dans chaque ksar de la wilaya pour accueillir diverses activités artisanales et pouvant générer 4.000 micro-activités en zones d’ombre.     

Toutes ces dispositions seront suivies de l’ouverture d’un guichet unique au niveau du cabinet du wali, appelé à recueillir les inscriptions des jeunes et les orienter, en plus de la mobilisation des cellules de l’Agence de développement social pour accompagner les jeunes au niveau des zones d’ombre concernant l’inscription à la plateforme numérique de la micro-entreprise, selon les explications fournies.

Le directeur général de l’Agence nationale d’appui au développement de l’entrepreneuriat (ANADE), Mohamed Cherif Bouaoud, a affirmé lors de la rencontre, à laquelle ont pris part des cadres centraux du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, que la wilaya d’Adrar avait des perspectives « prometteuses » en termes de création de micro-entreprises, notamment dans le domaine de l’agriculture et de la promotion de la femme rurale.

Il a assuré également de la disposition des services de l’ANADE à accompagner les programmes de création de micro-entreprises de jeunes, et de création d’emplois et de richesses.

Le représentant du Fonds de caution mutuelle de garantie Risques/Crédits Jeunes Promoteurs, Mohamed Cherif Bouziane, a indiqué, pour sa part, que cette rencontre entrait dans le cadre de l’accompagnement de la nouvelle stratégie du département ministériel chargé de la micro-entreprise et de l’ANADE, basée essentiellement sur l’approche économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.