Amazon, Facebook, Uber et Pfizer s’engagent à embaucher des réfugiés afghans

Etats-Unis

0 11 944

Une trentaine d’entreprises américaines participent au programme d’une ONG visant à intégrer par le travail les réfugiés afghans arrivés aux Etats-Unis, et ce en soutien à «la vision à long terme du gouvernement américain». De grandes entreprises américaines telles qu’Amazon, Facebook, Uber ou encore UPS se sont engagées à embaucher des réfugiés afghans dans le cadre d’un programme visant à intégrer ceux-ci dans la population active américaine.

Trente-quatre entreprises ont rejoint la Coalition pour les réfugiés afghans (Coalition for Afghan Refugees) de l’ONG Tent Foundation. Ses membres se sont engagés à «aider à intégrer» les réfugiés dans l’économie américaine en les formant et en les embauchant. Parmi ces entreprises figurent Facebook, Uber, UPS, Pfizer, Trip Advisor, Western Union, Hilton, Gap, Mastercard ou encore Amazon. Cette dernière, par exemple, formera et embauchera des réfugiés afghans pour travailler dans ses entrepôts et centres de transport. Le géant de la vente en ligne s’est vanté de «recruter continuellement des immigrés et des réfugiés dans l’ensemble de l’entreprise» et s’est engagé à poursuivre ses efforts, notant le «besoin imminent de réfugiés afghans», comme le relève Fox Business. Le moment où un réfugié obtient un emploi, c’est le moment où il cesse d’être un réfugié «Cet effort donnera aux Afghans qui commencent une nouvelle vie en Amérique les moyens de se prendre en charge – en soutien à la vision à long terme du gouvernement américain en matière d’intégration économique et sociale», a déclaré la Tent Foundation sur son site internet. Hamdi Ulukaya, PDG de la marque de produits laitiers Chobani et fondateur de cette ONG, a déclaré dans un communiqué : «Chaque partie de notre société doit jouer son rôle pour accueillir nos frères et sœurs afghans». «Ils se sont tenus à nos côtés, et nous devons nous tenir aux leurs», a-t-il ajouté, en estimant que «le moment où un réfugié obtient un emploi, c’est le moment où il cesse d’être un réfugié». Les Etats-Unis auraient évacué plus de 65 000 Afghans lors de leur chaotique retrait d’Afghanistan en août dernier. 24 000 d’entre eux seraient arrivés aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.