Benabderrahmane représentera l’Algérie

3e sommet de partenariat Turquie-Afrique à Istanbul

0 49

Par S R/agence

La ville d’Istanbul abritera aujourd’hui la 3ème édition du sommet de partenariat Turquie-Afrique avec la participation de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement africains. 

 

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane représentera le président de la République M. Abdelmadjid Tebboune à ce sommet, qui verra également la participation d’une délégation de haut niveau de l’Union africaine (UA).

Placés sous le thème « Partenariat renforcé pour un développement et une prospérité mutuelle », les travaux du sommet au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement seront présidés par le président turc, Recep Tayyip Erdogan. 

Le sommet a pour objectif d’insuffler une nouvelle dynamique au « partenariat stratégique » entre la Turquie et les pays du continent africain et d’établir également le bilan des deux précédents sommets qui s’étaient tenus respectivement à Istanbul en 2008 et en Guinée-Equatoriale en 2014.

L’ouverture de ce sommet sera précédée par une réunion au niveau des ministres des Affaires étrangères des pays participants, dont les travaux se dérouleront à huis clos. S’agissant du partenariat algéro-turc, l’ambassadrice de Turquie en Algérie Mahinur Ozdemir Goktas s’est félicitée du niveau de la coopération entre les deux pays, à travers l’ensemble des investissements directs turcs, l’Algérie est considérée comme le deuxième partenaire de la Turquie en Afrique, après l’Egypte. Le volume des échanges entre la Turquie et l’Afrique est estimé, quant à lui, à plus de 27 milliards de dollars cette année. En outre, son excellence Mme Ozdemir Goktas a annoncé que de nouveaux projets d’investissements turcs seront concrétisés en Algérie dans les secteurs de l’industrie, de l’énergie et des énergies renouvelables, de l’agriculture, du tourisme et de la santé.

Elle avait affirmé en marge d’une rencontre avec des représentants de la presse nationale que «les entreprises turques présentes en Algérie vont continuer à investir dans des projets porteurs, citant notamment le nouveau projet du groupe turc « Tosyali », d’un montant global de 1,7 milliard de dollars pour la production d’acier plat à Oran». Selon la diplomate ce projet sera concrétisé, avant la fin de l’année 2023, et permettra d’exporter ce produit vers les marchés européen, américain et turc, très demandeur, a-t-elle mentionné.

L’entrée en service de cette unité qui devra attirer d’autres entreprises turques et algériennes, sera appuyée par la réception d’un espace portuaire dédié au niveau du port d’Arzew, a-t-elle fait savoir.

Parmi les autres projets d’investissements cités par l’ambassadrice, celui du secteur de l’agriculture, prévu au niveau de la wilaya d’Adrar, dont les dossiers présentés par des entreprises turques ont été acceptés par le ministère de l’Agriculture et du développement rural et devront être entamés prochainement.

Il s’agit, selon Mme Ozdemir Goktas, d’un investissement d’un montant global de 20 millions de dollars investis dans la production laitière et la culture céréalière (blé) visant à satisfaire principalement les besoins du marché local.

En terme d’investissements directs, la Turquie a déjà investi plus de 5 milliards de dollars en Algérie, principalement dans les secteurs de la sidérurgie, des produits chimiques, du textile, du médicament et de la construction, a rappelé la diplomate précisant que ces projets emploient près de 30.000 algériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.