Blida: Un programme pour la réhabilitation du barrage vert à travers 30 wilayas

0 5 204

Un nouveau programme de réhabilitation du barrage vert touchant trente wilayas du pays a été inscrit a dévoilé dimanche à Blida le Directeur d’études, chargé de la réglementation, communication et contentieux à la Direction générale des forêts (DGF), Mohamed Abbas.

Dans une déclaration à la presse en marge d’une rencontre régionale des wilayas du Centre ayant pour thème  » la lutte contre les incendies de forêts », M. Abbas a indiqué qu’une « nouvelle opération a été inscrite pour la réhabilitation du Barrage Vert, à travers 30 wilayas parmi lesquelles M’sila et Djelfa, afin de limiter la désertification et l’avancée du sable vers le Nord du pays ».

Le même responsable, qui a fait cas de la mise en terre, depuis l’indépendance, de près d’un million de plants d’arbres de différentes essences forestières, a signalé que la DGF ambitionne la plantation, durant les prochaines années, d’environ un million d’arbustes, dans le cadre de différents programmes de reboisement. « Cet objectif est toutefois tributaire des moyens mis à disposition pour ce faire », a-t-il, observé.

Après avoir souligné, l’importance du reboisement dans la réhabilitation des surfaces forestières brûlées par les incendies, M. Abbas a fait savoir que la moyenne des pertes en couvert végétal accusées par l’Algérie, durant ces 10 dernières années, est de 30.000 à 40.000 ha/an.

Il a ajouté que « 80% des causes de ces incendies sont indéterminées, il n’en demeure pas moins que le facteur humain est responsable, de façon volontaire ou pas ( par négligence) de 95% de ces incendies », a-t-il relevé.

Au titre du renforcement des moyens de lutte contre les incendies, le même responsable a fait part de la dotation de 10 wilayas en colonnes mobiles, qui s’ajoutent à la vingtaine de colonnes déjà opérationnelles à travers les wilayas les plus affectées par les feux de forêts, dont Tizi-Ouzou, Médéa, Skikda, Jijel, et Tipasa.

Une dizaine d’autres wilayas du pays seront pourvues, l’année prochaine, avec ce type de dispositifs, a-t-il fait savoir.

Cette rencontre régionale a été couronnée par une série de recommandations axées dans leur ensemble sur l’impératif de « redoubler les efforts de surveillance et de prévention contre les feux de forêts, à travers l’implication des chasseurs et des riverains des forêts dans le signalement des départs des feux ».

Des participants à cette manifestation, inscrite au titre d’une série de rencontres organisées par la DGF, ont également, appelé à la révision urgente du dispositif d’intervention, notamment au volet concernant les postes de vigie et le déploiement des brigades mobiles pour assurer les premières interventions, ont-ils souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.