Chlef.. Le nombre d’agences de tourisme porté à plus de 50

0 65

Le nombre d’agences de tourisme et de voyages, ouvertes dans la wilaya de Chlef, est passé à plus de 50, un fait qui va créer de la compétitivité et qui contribuera à la diversification des prestations fournies par le secteur, a-t-on appris lundi du directeur local du tourisme et de l’artisanat.

Selon Rachid Bendouda, le secteur compte désormais 53 agences de tourisme et de voyages dans la wilaya contre une trentaine d’agences au mois de février passé, avec une prévision de création de 42 nouvelles agences avant la fin de l’année en cours.

Soulignant l’importance et le rôle des agences de voyages dans la promotion du tourisme local et à l’international et les potentialités touristiques de la wilaya, le même responsable a signalé que ses services œuvrent à atteindre le chiffre de plus de 100 agences, avant la fin de l’année en cours.

« L’ouverture de ces agences de tourisme permettra de créer une concurrence entre elles et de diversifier l’offre touristique proposée dans le cadre du tourisme intérieur, ou pour les touristes en provenance de l’étranger », a estimé M. Bendouda. Il a signalé, par ailleurs, la création récen te du Club des agences de tourisme et de voyages de Chlef.

Un fait qui devrait contribuer, selon lui, à l’ « organisation et au développement de leurs activités, notamment au volet formation ».

Le responsable a annoncé le lancement, la semaine dernière, à partir de l’hôtel « Le Mirador », de la première plateforme électronique de gestion des agences de tourisme et de voyages à distance, « Witoda Gold », développée par une jeune entreprise algérienne, et assurant des services de billetterie et d’hébergement pour les touristes, en plus d’une formation continue sur le tourisme électronique pour les travailleurs de ces agences.

En outre, au titre des efforts de numérisation du secteur du tourisme et de l’artisanat, la direction locale du secteur s’attèle à l’organisation d’un atelier national, qui regroupera différents acteurs du secteur pour tenter de trouver des solutions au problème du paiement électronique auquel sont confrontés les établissements touristiques et de formuler des propositions visant à l’aplanissement du problème du paiement électronique, et de formuler des recommandations à soumettre aux autorités et organes centraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.