De la circularité des choses

0 295

Par: Malek Harami

Tout d’abord, la salle, en hémicycle. 

Et des tables et des chaises disposées en cercles concentriques. Jusqu’à former une ligne droite parallèle à l’axe du cercle. Réservée aux invités de premier rang.

Ensuite, il y a les invités, justement. Toujours les mêmes. Qui reviennent en boucle. 

Il y a même, le gars en kachabia, le paysan qui cultive les signatures. Je me demande ce qu’il fait là, dans une conférence sur la relance industrielle. Mais bon, tu me diras, tant qu’il y aura des petits fours dans les mangeoires …

Puis, il y a le thème, de la relance industrielle. Thème issu du recyclage de la relance économique.

Bref, tout pour faire une conférence qui tourne en rond.

Le thème est d’une importance capitale. Stratégique même. Le président de la République a bien souligné la relation entre la relance économique et la sécurité nationale.

Il a dénoncé les blocages de tous genres qui empêchent l’Algérie, qui a pourtant tous les atouts, d’accéder au rang des pays émergents. Qui maintiennent le pays dans un état de sous-développement chronique et d’une dépendance mortelle aux importations. Et qui aggravent davantage la crise sociale, et menacent, ce faisant, la stabilité politique et la sécurité nationale.

Mais au-delà du discours, la question que l’on se pose, c’est qu’il y a eu, déjà, une conférence similaire, dans la même salle, avec les mêmes participants, et avec le même mode de fonctionnement. Ça a donné quoi ?

Il faudrait, déjà, commencer par revoir le mode de fonctionnement de ses conférences. Comment et dans quelles conditions se préparent ce genre d’évènements ? Pour quelles finalités, Quels résultats ?

Le thème est trop sérieux, pour être liquidé en deux jours, sur le mode Ouverture – Déjeuner – Commissions – Pause-café – Recommandations – Clôture.

A la prochaine ….conférence.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.