De nouvelles mesures urgentes pour relancer la production

Industrie pharmaceutique

0 1 114

Lors de la dernière réunion du Conseil des ministres, le ministre de l’Industrie pharmaceutique, le Dr Abderrahmane Djamel Lotfi Benbahmed, a présenté les mesures urgentes pour relancer la production pharmaceutique qui comprenait plusieurs axes.

Parmi ce qui a été présenté au Président de la République, le plan de travail approuvé par le Ministère, qui repose sur l’assurance de la fourniture de matériels pharmaceutiques, notamment les médicaments essentiels, avec une garantie économique de rendre ces matériels accessibles à tous les citoyens, ainsi que la mise en place d’un cadre réglementaire et le développement d’outils pour assurer la qualité, l’efficacité et la sécurité, en plus de consacrer l’industrie pharmaceutique nationale comme un secteur générateur de richesse.

Outre, la réforme et la modernisation du cadre réglementaire en élaborant 51 textes juridiques dont 39 ont été promulgués. Ces textes visent à jeter les bases d’une nouvelle politique pharmaceutique. A cet effet, le Ministre a évoqué les réformes organisationnelles qui doivent être menées d’urgence, telles que l’achèvement du décret relatif à la définition des substances pharmaceutiques et aux modalités d’établissement et de mise à jour du Code du médicament. Avec l’élaboration de la carte de l’industrie pharmaceutique, qui comprenait le nombre de lignes de production, leur développement et leur répartition selon les sections thérapeutiques et les formes pharmaceutiques.

Par ailleurs, le ministère se concentre sur la réduction de la facture des importations de médicaments pour l’année 2021 de 800 millions de dollars par rapport à 2019. D’autre part, le nombre de produits fabriqués localement a atteint 1 102 labels internationaux communs, tandis que le nombre de produits exclusivement importés a atteint 247 produits, soit l’équivalent de 78% pour la production locale et 22% pour l’import.

Le ministère de l’Industrie pharmaceutique a indiqué dans un communiqué que les mesures prises dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, se sont concentrées sur le développement de la production d’oxygène médical lors de la troisième vague de crise de 2019 à 2022, et l’augmentation des capacités de production de certains produits, tels que les tests et les réactifs de diagnostic, ainsi que les médicaments. La capacité de production de masques chirurgicaux a atteint 1 737 000 par jour, tandis que la production de masques KN 95 est passée à 526 000 masques par jour, avec une capacité de production croissante d’injecteurs varinox de 8 millions d’importations en 2019 à 25 millions de productions en 2021.

Concernant l’importation de condenseurs et générateurs d’oxygène au 18 août 2021, les demandes d’autorisations d’importation des établissements agréés pour les concentrateurs d’oxygène s’élevaient à 30 321, tandis que les demandes d’autorisation d’importation de concentrateurs d’oxygène pour dons atteignent 40 997.

Concernant le groupe public de Saidal, le ministère a souligné qu’il est un instrument de souveraineté sanitaire et qu’il garantit la production de médicaments à haute valeur ajoutée (insuline). Le ministre a évoqué la réalisation d’un projet de partenariat entre Saidal et Novonordisk et le lancement d’un projet de production de traitements contre le cancer, de médicaments CKD – ​​OTTO à partir d’octobre 2021, ainsi que la tenue d’un programme entre Saidal et la pharmacie centrale des hôpitaux, où les capacités de production de Saidal seront exploitées afin d’améliorer la production de matériels destinés aux hôpitaux au profit des pharmacies hospitalières centrales et de réduire leur importation. En revanche, la production du vaccin chinois anti-Covid-19, Sinovac, démarrera en septembre 2021.

Synthèse  LCA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.