Début encourageant pour le portail d’intégration de l’e-paiement aux sites web marchands

e-paiement

0 3 820

 L’opération d’intégration à distance de la plateforme de paiement électronique aux sites web marchands, connait depuis son lancement le 4 avril, un début « encourageant » dans la perspective du développement de l’e-commerce, a indiqué à l’APS le directeur générale du GIE Monétique, Madjid Messaoudene.

En effet, 22 web marchands ont demandé l’intégration de l’e-paiment à leurs sites, à travers le nouveau portail du GIE Monétique, dédié à cette opération, durant les dix premiers jours depuis son lancement, selon les chiffres communiqués par M. Messaoudene.

En outre, 12 demandes de développeurs de modules de paiement ont été recensées au niveau de portail baptisé « CIB Web », qui permet de suivre l’ensemble du processus d’adhésion en ligne et de réduire « considérablement » les délais de l’opération.

Ces premiers chiffres sont « encourageants », selon M. Messaoudene qui s’attend à de « très bons » résultats « si l’opération se poursuit à ce rythme ».Le premier responsable du GIE Monétique a reconnu, toutefois, la nécessité de communiquer davantage pour inciter les opérateurs à profiterde cet outil « souple et accessible ».

Dans ce sens, il a également souligné la gratuité de la certification des web marchands et des modules de paiements soumis par les développeurs jusqu’au mois de juin prochain inclus.

Contactée par l’APS, la directrice générale de la Société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique (SATIM), Newel Benkritly, a annoncé des réductions en cours d’étude, des commissions des différents intervenants, notamment les banques, sur les transactions par Internet.

« Ces commissions sont en cours de révision, dans le cadre de l’intégration de l’interopérabilité de la carte Edahabia (d’Algérie Poste) », a-t-elle déclaré.

En sus, les frais d’adhésion des web marchands dus aux banques ont été récemment revus à la baisse. Ainsi, la banque paiera désormais 10.000 dinars pour chaque web marchand intégré à la plateforme de l’e-paiement au lieu de 50.000 dinars, note la responsable rappelant que pour l’adhésion à la plateforme, les web marchands signent un contrat avec leur banque qui rémunère à son tour la SATIM.

Concernant les tarifs annuels d’exploitation de la plateforme, Mlle Benkritly a expliqué qu’ils sont fixés actuellement par tranches de volume de transactions. Ces tarifs sont gratuits pour les web marchands réalisant entre 0 et 1.000 transactions durant l’année écoulée, ils sont de 10.000 dinars pour un volume de transactions compris entre 1.000 et 10.000 transactions.

Le web marchand s’acquitte de 50.000 dinars pour 10.000 à 50.000 transactions et de 100.000 dinars pour 50.000 à 100.000 transactions alors que l’adhésion coûte 150.000 dinars pour les web marchands réalisant plus de 100.000 transactions.

« Après avoir fourni les documents nécessaires, le web marchand télécharge les spécifications du module de paiement, puis il effectue une période de tests de sa plateforme. Au terme de cette période, l’opération de certification technique se déroule en une journée avant que le GIE décerne la certification finale », explique Mlle Benkritly.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.