Des entreprises performantes … et des autres

0 183

Une étude publiée récemment fait une comparaison entre deux entreprises industrielles (électroménager). L’une publique et l’autre privée.

L’étude analyse les performances des deux entreprises sur la période 2014-2018.

Il en ressort qu’un (01) DA investi dans la première ne génère que 0,29 DA de chiffre d’affaires supplémentaire. Contre 12,3 DA pour la deuxième.

La masse salariale représente 35 % du chiffre d’affaires de la première et 191 % de sa valeur ajoutée. Elle représente 5 % du chiffre d’affaires de la deuxième et 37 % de la valeur ajoutée.

Que retenir de ces chiffres ?

Nos entreprises souffrent de tous les maux de la sous-productivité. 

Et ceci n’est pas le monopole des entreprises publiques.

La lecture de ces performances devrait nous ramener à interroger l’entreprise prise en tant que système. 

La problématique de la productivité du capital et du travail renvoie à des problématiques liées à l’assurance qualité, à la maîtrise de la chaîne d’approvisionnement, à la gestion des ressources humaines et à la maintenance. Mais aussi, à des enjeux liés à l’innovation, le marketing, la distribution et tant d’autres.

Les ruptures de stocks, les pannes, les coupures de courant, les rebuts, les produits non-conformes, les déplacements inutiles, et tant d’autres causes sont derrière les contre-performances des entreprises.

Injecter des investissements, sans avoir régler au préalable des problématiques de management revient à aggraver l’endettement de l’entreprise et dégrader davantage ses équilibres financiers déjà fragiles.

En ce sens, que c’est au niveau managérial, que se planifie et se met en œuvre un système de management qui aura pour mission d’assurer la cohérence des objectifs, l’alignement des processus, l’allocation des ressources, la gestion des performances et la correction des dysfonctionnements.

Alors que faire ?

Nous allons essayer d’y répondre dans notre prochaine chronique ;

A plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.