En finir avec les ruptures de stock de médicaments

Un groupe de travail intersectoriel installé

0 60

Par : LARBI SIDALI

Le ministre de l’industrie pharmaceutique, Abderrahmane Djamel Lotfi Benbahmed, a présidé  l’installation d’un groupe de travail intersectoriel pour la prise en charge de la problématique d’approvisionnement du marché national en médicaments, notamment en produits d’oncologie.

En effet selon un communiqué du ministère, et conformément aux instructions du Premier ministre  Aymen Benabderrahmane, relatives à l’approvisionnement du marché national en médicaments, notamment en produits d’oncologie, le ministre de l’Industrie pharmaceutique a procédé jeudi à l’installation officielle d’un groupe de travail intersectoriel, composé de représentants du ministère de l’Industrie pharmaceutique, du ministère de la Santé, de la Pharmacie centrale des Hôpitaux PCH, de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques ANPP, du Groupe Saidal, ainsi que des représentants des opérateurs pharmaceutiques. Ce même communiqué également a ajouté que ce groupe de travail « est chargé de l’examen et de l’enrichissement des propositions des secteurs de l’Industrie pharmaceutique et de la Santé à même de prendre en charge la problématique de l’approvisionnement pour ces médicaments. Concernant les travaux des différentes réunions le communiqué a précisé qu’ils devront être sanctionnés par l’élaboration de recommandations et d’un rapport devant être transmis au Premier ministre. Par ailleurs, le ministre de l’industrie pharmaceutique a mis en avant lors de son allocution, à l’ouverture des travaux de la première réunion du groupe de travail intersectoriel l’importance de la démarche intersectorielle, inclusive et collaborative entre les différents acteurs. Benbahmed, a également instruit, à l’occasion, l’ensemble des parties concernées d’adopter une méthodologie constructive, en vue d’une solution pérenne à cette problématique, en veillant à intégrer pleinement la production nationale et susciter son développement pour les produits d’oncologie, ainsi qu’à l’adhésion tous les intervenants, y compris la Pharmacie centrale des Hôpitaux, au système de veille stratégique à travers la plateforme numérique dédiée au suivi des programmes d’importation et de production des produits pharmaceutique, conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.