Guides touristiques : Un texte régissant bientôt effectif

0 3 692

Le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial est en train de préparer un nouveau texte permettant l’organisation de l’activité du guide touristique, selon des responsables de ce département ministériel.

Cette démarche permettra entre autres d’accréditer les acteurs de la société civile locale ainsi que des personnes ayant de longues expériences dans ce domaine, pour devenir des guides touristiques et ce, en dépit des universitaires qui exercent ce métier vital pour le domaine du tourisme, selon les mêmes sources.

Cette démarche s’inscrit également dans le sillage de la relance du secteur fortement impacté par la pandémie de la Covid-19, notamment la sphère de l’hôtellerie et les agences de voyages qui n’ont pas travaillé depuis presque une année. Cette sphère d’activité emploie à elle seule quelque 65 000 travailleurs selon les données du ministère.

Cette démarche d’organiser l’activité du guide touristique intervient également dans le sillage de certains indices qui ont exprimé une forte demande pour le produit touristique dans notre pays. Selon des informations fournies par le directeur du tourisme au niveau du même ministère à la télévision publique, la période de confinement qui s’est étalée entre le 15 et 30 septembre dernier a enregistré à elle seule quelque 35 millions estivants. Dans la wilaya d’Oran, les hôtels ont affiché complet durant cette période.

Ce texte permettant l’organisation de l’activité du guide touristique sera effectif durant «les prochains jours» selon le même responsable. Cette démarche intervient aussi juste au moment où l’Algérie reste confrontée à une forte concurrence dans le bassin méditerranéen du fait qu’elle souffre d’un véritable problème de promotion dans ce domaine.

Pour se renseigner sur la destination algérienne, des supports limités sont à la disposition des étrangers qui passent généralement par les pages facebook des opérateurs ou les sites internet des institutions publiques et là encore les contenus de ces supports électroniques restent limités sur le plan linguistique par rapport au pays de la région.

Cette problématique de la promotion s’impose toujours alors que notre pays compte des atouts naturels nombreux et diversifiés tels que la Cité antique (Djemila) dans les Hauts-Plateaux à Sétif, des ksour dans la Vallée du M’zab, le majestueux mont d’Assekrem à Tamanrasset, les gravures rupestres (Tassili n’Ajjer) à Djanet dans le Grand Sud sans compter le magnifique littoral algérien qui s’étend sur 1 600 kilomètres.

A rappeler aussi que le métier de guide touristique suscite un vif intérêt auprès de nombreuses personnes, notamment les jeunes désirant consolider leurs connaissances dans les domaines de la culture et de l’histoire pour exercer ce métier au niveau des sites archéologiques et historiques. Aziz Latreche 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.