«Il faut libéraliser totalement le marché des capitaux de financement»

0 4 816

Le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC, ex-FCE), Samy Agli, a souligné dans une déclaration à la presse, que le patronat privé est prêt à contribuer et à mettre son épargne au profit de l’économie, à condition que le marché financier soit dynamisé et le climat des affaires amélioré. « Dans les moments difficiles, des placements ont été réalisés, dans le foncier et l’immobilier. Mis à part ces deux secteurs, il n’existe pas d’autres placements de sécurité. Je pense, que le temps est venu de libéraliser totalement le marché des capitaux de financement».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.