La demande mondiale devrait « augmenter de 25% d’ici 2045 »

Energie primaire

0 1 945

Le Secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), Mohammad Barkindo a souligné que la demande mondiale d’énergie primaire devrait augmenter de 25% d’ici 2045, tout en précisant que les combustibles fossiles auront un rôle à jouer dans la transition énergétique.

Intervenant lors du 5e réunion du Symposium regroupant l’Agence internationale de l’énergie (AIE), le Forum international de l’Energie (IEF) et l’OPEP,  M. Barkindo a affirmé que toutes les sources d’énergie seront nécessaires pour répondre à la demande mondiale « croissante », selon les déclarations publiées sur la page Facebook officielle de l’organisation.

Dans ce contexte, le SG de l’Opep a indiqué que « la demande mondiale d’énergie primaire devrait augmenter à moyen et long terme d’un niveau  remarquable de 25% d’ici 2045 ».

Barkindo a soutenu également que les combustibles fossiles auront aussi un rôle à jouer dans la « transition énergétique ».

« Nous devons rechercher des solutions plus propres et plus efficaces, tout en promouvant l’économie circulaire du carbone comme moyen d’améliorer la performance environnementale », a-t-il plaidé, tout en ajoutant que « les efforts mondiaux pour lutter contre le changement climatique doivent respecter les éléments fondamentaux de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), en particulier en ce qui concerne l’équité, la responsabilité historique et les circonstances nationales ».

Dans son intervention, M. Barkindo a mis l’accent sur « l’importance stratégique » de l’organisation de ce symposium, qui favorisera, selon lui, des délibérations inclusives et interactives, ainsi qu’un échange « précieux » les des marchés mondiaux du gaz et du charbon.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.