La feuille blanche

0 75

Par: Malek Harami

 

Une tasse de café, la troisième, un paquet de cigarettes, un stylo bleu et une feuille blanche.

Et puis il y a cette horloge ….

Tic-tac, Tic-tac, Tic-tac, Tic-tac …

L’angoisse du chroniqueur : Le temps s’écoule, l’heure du bouclage arrive.

Et cette feuille blanche …

J’hésite. A trop vouloir chercher la chose parfaite : Un sujet pertinent, un titre percutant, les mots justes, des phrases simples accessibles au commun des mortels tout en parlant au lecteur averti.

Je reste là devant ma feuille blanche.

Et pourtant, il faut écrire quelque chose.

En entreprise, le manager est souvent confronté à ce syndrome de la feuille blanche. 

Les problèmes sont multiples, complexes. Les sollicitations n’arrêtent pas. 

Sur l’organisation, les ressources humaines, le commercial, le marketing, la maintenance, la qualité, le manager est toujours appelé à prendre des décisions.

Recruter, former, augmenter le prix, accorder une remise, modifier une procédure, acheter une machine, réorganiser un service, changer de logiciel, …

Pas facile. Il faut comprendre la situation, analyser les risques et les opportunités, prendre en compte les contraintes, gérer les antagonismes, assurer la cohérence d’ensemble.

Il faut prendre le temps qu’il faut. Mais pas l’éternité.

Et au final, il faut décider.

Parce que la pire des choses qui puisse arriver à une entreprise, c’est l’inaction. 

Et que les problèmes sont là. Et chaque jour apporte son lot de nouveaux problèmes. Qui s’ajoutent, s’accumulent, se nourrissent les uns des autres. En interaction positive ou négative. 

Si j’ai mis en place un système de management efficace, je disposerai dans mon entreprise des systèmes d’information et des outils de décision adaptés.

Ensuite, il faudra se libérer de la peur. 

Si une décision quelconque risque de s’avérer bonne ou moins bonne. Une chose est sûre : l’inaction est mortelle.

Tic-tac, Tic-tac, Tic-tac, Tic-tac, …

Cette horloge. Cette minuterie ?

Faites quelque chose !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.