«La mesure de fermeture des ports secs était définitive»

0 15

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a indiqué que la mesure de fermeture des ports secs était « définitive ». Il a expliqué que « cette activité constituait souvent une couverture pour des transferts illégaux de devises ou pour l’importation de marchandises non conformes ». Le trésor public a subi d’énormes pertes en raison de cette activité, dont on aurait pu s’en passer, a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.