La numérisation au service du développement

Les secteurs du Commerce et de la Santé s’y mettent

0 5 012

Par Arezki Louni

Exigence de la nouvelle conjoncture économique, la numérisation s’est imposée comme le moyen le plus adéquat pour plus d’économie de ressources et d’efforts. Pour lutter contre la bureaucratie et donner place aux nouvelles technologies, tous les secteurs sont sommés de mettre en place des programmes à même d’opérer cette transition numérique. 

 

D’autant plus que le numérique occupe, actuellement, une place très importante dans le monde, où la technologie touche la quasi-totalité des secteurs, notamment celui de l’économie qui a connu ces dernières années une révolution constante, s’impliquant dans l’émergence des (PIB) de tous les pays développés. Elle permet l’élargissement de toutes les transactions commerciales, en facilitant la tâche aux opérateurs économiques, commerçants et investisseurs d’améliorer les différentes prestations grâce à des systèmes très performants. Les dernières applications en date ont concerné les ministères du Commerce et de la Santé. Pour le premier, il s’agit de la mise en place d’une application électronique dédiée au Fonds spécial pour la Promotion des exportations (FSPE) permettant l’accès à plusieurs services, notamment le traitement en temps réel des dossiers des opérateurs économiques concernant le remboursement des frais et charges relatifs au transport, indiquait un communiqué du ministère. Cette plateforme numérique, qui vise à éradiquer progressivement les différentes pratiques bureaucratiques, s’attèle à accompagner les exportateurs dans les marchés extérieurs. Il convient de rappeler que le département de M. Kamel Rezzig s’est fixé comme objectif de mettre en place un plan de numérisation qui sera concrétisé cette année pour atteindre l’objectif de « zéro papier » dans les transactions administratives d’ici 2022. Pour ce faire, le secteur compte étendre le réseau Intranet à travers 48 wilayas pour couvrir neuf  directions régionales et 261 inspections régionales et frontalières et relier, par fibre optique, toutes les directions relevant de l’administration centrale, a fait savoir le responsable. Le ministère devrait, à cet effet, faire l’acquisition d’un nouveau Data center offrant plusieurs applications professionnelles d’utilité pour les services sous sa tutelle. Le secteur a, dans ce cadre, été relié aux ministères de l’Intérieur, des Finances (Douanes) et de l’Industrie afin de permettre un échange d’informations sur les opérations commerciales réalisées à travers le territoire national, ainsi que sur les biens et marchandises (détail et gros), les entreprises et les échantillons. Une autre application est en cours de création relative au dispositif de remboursement des frais de transport vers le sud, permettant ainsi aux opérateurs l’envoi de leurs factures au ministère et le calcul exact du montant du remboursement grâce aux informations relatives aux distances parcourues figurant sur les bons de sortie et avis d’arrivée, et cela afin d’assurer la traçabilité des produits jusqu’aux consommateurs. Par ailleurs, le ministère de la Santé avait déjà entamé une ambitieuse opération de numérisation avec comme dernière initiative, la création d’un observatoire national de veille sur la disponibilité des produits pharmaceutiques. Muni d’une plateforme numérique, cet observatoire permettra de suivre en temps réel les stocks en rupture ou sous tension. Cet observatoire aura pour objectif d’avoir une visibilité en temps réel sur la liste des médicaments en rupture totale des stocks ou sous tension à travers une plateforme numérique qui sera renseignée de façon régulière par toutes les parties concernées (producteurs, importateurs, distributeurs, pharmaciens d’officine et hospitaliers). Par ailleurs, plusieurs autres secteurs se sont mis à la page de la nouvelle stratégie : Des collectivités locales, aux domaines, en passant par les secteurs des Finances, des Transports, de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et autres…. La numérisation est devenue le meilleur moyen pour une meilleure gestion et économie d’effort, de moyens et de temps. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.