L’Afrique a besoin de 200 millions de dollars pour réorganiser ses modèles de vaccins

0 2 921

Des injections d’au moins 200 millions de dollars sont nécessaires pour que l’Afrique atteigne le stade de la production de vaccins, a déclaré Morena Makhoana, PDG de Biovac, tout en avertissant que le financement n’est qu’une partie d’une équation complexe.

Les considérations liées à la demande sont tout aussi importantes, qui sont compliquées par le fait qu’une grande partie de l’approvisionnement en vaccins qui afflue sur le continent est financée par des initiatives de donateurs dirigées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds international d’urgence pour l’enfance des Nations Unies (UNICEF) et Gavi, l’Alliance du Vaccin.

L’Institut Biovac d’Afrique du Sud a été créé en 2003 en tant que partenariat public-privé pour répondre au besoin de capacités de fabrication de vaccins. Son activité principale est le Programme élargi de vaccination (PEV) en Afrique du Sud et dans certaines parties de l’Afrique australe.

« À l’échelle mondiale, lorsque vous regardez ce que cela prend du point de vue du financement, nous estimons entre 3 milliards de rands et 5 milliards de rands (201 à 336 millions de dollars) à venir avec une installation qui serait à part entière et qui aurait la grande capacité requise. : plus d’un milliard de doses pourraient être produites à partir d’une installation comme celle-là », déclare Makhoana.

Pour les collègues internationaux, 200 millions de dollars ne sont pas intimidants. « Les gens disent que c’est le taux en vigueur », explique Makhoana. Pour les Africains, cependant, « c’est un grand nombre pour nous ».

En outre, ce chiffre doit être comparé à d’autres entreprises dépensant des milliards de dollars pour développer des capacités sophistiquées.

Les grands marchés africains en termes de demande de vaccins, tels que le Nigéria, l’Éthiopie et la RDC, dépendent du marché mondial des donateurs soutenu par l’OMS, l’UNICEF et Gavi, ainsi que d’autres.

«Maintenant, avec Covid-19, une majorité Des 92 pays qui ne paieront pas pour le vaccin se trouvent en Afrique », dit Makhoana.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.