L’Algérie appelée à développer le marché du renouvelable

La transition énergétique en progrès dans le monde

0 2 147

Par Abdelkader Mechdal      

Il est d’importance pour l’Algérie, d’intégrer la dynamique mondiale en matière de transition énergétique, surtout que les constatations des experts en la matière vont dans le sens d’encourager la diminution de la dépendance aux produits des énergies fossiles, en suggérant des solutions réalisables dans le domaine des Énergies renouvelables, amies de l’environnement.

  

 

Des ciblages sont en train de se développer à travers le monde, pour rendre effective la transition énergétique, en se basant sur des études d’expertise menées par des bureaux spécialisés, permettant aux investisseurs de voir mieux quant aux moyens de rentabilisation de leurs projets dans le domaine. Dans ce cadre, le Groupement suisse « Schröder Investment management »,  activant dans le domaine des Énergies renouvelables, s’est félicité de la nouvelle étude menée par la fondation de Bill Gates, sur les moyens de passage vers un nouveau modèle énergétique privilégiant le renouvelable, et ce malgré la dépendance actuelle aux énergies fossiles, qui fait que tout passe par ces dernières, allant de l’acier aux brosses à dents. Mais, le modèle de consommation constitue un danger sur l’économie mondiale en perspectives de l’année 2050, si les émissions des gaz à effet de serre garderaient leur niveau de 51 milliards de tonnes par an, mettant ainsi en péril les conditions de vie à travers le monde.

Le souci de la rentabilisation des projets dans le renouvelable posé par le Groupement suisse, trouve dans le progrès soutenu dans le domaine de la Transition, la solution et l’encouragement pour maintenir ses projets dans le domaine, surtout que des secteurs très importants, comme c’est le cas des transports terrestres et la production de l’électricité, sont les plus prêts à accueillir les investissements et en assurer leur rentabilité, vu le marché que ces domaines englobent à travers le monde. Mais pas seulement, même dans le fossile il est attendu que le progrès technique permette la récupération du gaz carbone, au lieu de le libérer dans l’atmosphère.

Partant de cette constatation, il est important pour un pays comme l’Algérie, de s’inscrire dans la dynamique permise par le recours à la science, dans les deux créneaux, c’est-à-dire, la transition vers le renouvelable en maintenant des programmes de moins en moins utilisateurs des combustibles fossiles, comme c’est le cas de la production de l’électricité, là où le pays à mis en marche des stations hybrides travaillant avec l’électricité et le gaz, mais qui se sont avérées loin de pouvoir donner une solution économique viable, puisqu’elles constituent un facteur de consommation intense du gaz naturel, avec les soustractions de quantités qui, normalement, allaient soutenir les exportations. D’une autre part, un pas a été franchi dans le domaine de l’utilisation de l’électricité dans le transport terrestre, ce qui est appelé à être généralisé, mais en privilégiant cette fois-ci la source de l’énergie renouvelable.

Aussi, il est d’importance que de passer à des réalisations effectives dans le domaine de la récupération des gaz torchés qui sont actuellement libérés dans l’atmosphère, polluant les alentours des champs pétroliers et gaziers, et ce en reprenant en main ce grand projet qui a été présenté par les Pouvoirs publics il y’a 15 ans de cela. Il consistait également à mettre en œuvre un partenariat africain entre pays producteurs de pétrole, avec l’assistance technique de la Banque mondiale, et qui allait permettre la récupération et la réutilisation des gaz torchés, ce qui aiderait l’Algérie et les pays partenaires, à éviter de tomber sous l’emprise de la taxe carbone envisagée par les Institutions internationales. Ces démarches, une fois adoptées, pourront permettre à l’Algérie de développer un marché national et régional dans le domaine de la Transition énergétique, en faveur d’une optimisation de l’utilisation des sources d’énergie en conformité avec la tendance de rentabilisation qui s’opère à travers le monde.                       

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.