L’allégement du confinement en Europe et aux USA consolide les prix : Le baril de pétrole frôle les 70 dollars

0 3 522

Les prix du pétrole ont enregistrés mardi une hausse très considérable avec un baril du Brent qui a frôlé les 70 dollars, une hausse expliquée surtout par l’éventualité de voir la demande pour le carburant augmenter en Europe et aux USA.

Ainsi, le prix du Brent est arrivé même à la barre de 69,04 dollars le baril. Pour les livraisons ultérieures, il a été vendu à 68,33 dollars le baril tandis que le West Texax Americain a été vendu à 65,18 dollars baril, également pour les prochaines livraisons.

Ces acquis ont été réalisé malgré un début négatif dans les marchés internationaux avec une régression des prix tôt la matinée du mardi et ce avec un baril du Brent qui a été vendu à 67,49 le baril et le West Texax américain qui a été vendu à 64,43 le baril pour les livraisons ultérieures.

Selon des spécialistes qui ont tenté d’expliquer cette hausse intervenue hier sur les prix de l’or noir, il s’agit d’une « consolidation des prix par une éventualité de voir la demande pour le carburant augmenter en Europe et aux USA du fait que plusieurs états américains s’apprêtent à

alléger les mesures de confinement imposées par le passé en raison de la covid-19.En Europe, une décision a été prise pour permettre l’entrée de plus de ressortissants étrangers qui ont subi une vaccination contre le virus ».Ce décors a été également consolidé par des déclarations faites par le président de la banque fédéral américaine dans lesquelles il  affirme que « l’ économie américaine est sur le point de connaitre sa plus grande croissance depuis des décennies ».

Les opérateurs économiques vont continuer à observer les données sur les stocks américains ainsi que celles provenant d’organismes spécialisées pour mieux se fixer sur la réalité du marché.  Aziz Latreche

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.