L’amélioration du pouvoir d’achat comme leitmotiv

Plan d’action du gouvernement

0 1 797

Les débats autour du plan d’action du gouvernement se sont poursuivis, hier pour la deuxième journée consécutive. Les parlementaires de la chambre basse se sont relayés pour décortiquer le document qui leur a été soumis lundi dernier par le Premier ministre, ministre des Finances, Aimene Benabderrahmane. Beaucoup de thèmes ont fait l’objet des remarques des députés qui ont surtout insisté sur la dégradation du pouvoir d’achat des Algériens. Ces derniers qui ont affirmé la nécessité de conférer un caractère urgent à l’application du Plan d’action du Gouvernement, notamment en ce qui a trait aux priorités du citoyen et à ses exigences dans les secteurs de l’éducation, de l’enseignement, de la santé et du travail, ont appelé le gouvernement à prendre des mesures urgentes, en faveur de la stabilité du pays et de l’apaisement du front social. Les intervenants ont notamment appelé le chef de l’Exécutif à améliorer le pouvoir d’achat du citoyen et à l’octroi d’aides aux plus nécessiteux en vue de lutter contre la corruption et la dilapidation de deniers publics. Ils ont, en particulier demandé de revoir les prix de certains produits de première nécessité, en nette hausse ces derniers temps, qui menace le pouvoir d’achat du simple citoyen, et ce à travers le déploiement des mécanismes de contrôle et l’octroi d’aides aux plus nécessiteux en vue de lutter contre la corruption et la dilapidation des deniers publics. Certains députés  ont affirmé que la baisse du pouvoir d’achat des citoyens était due à la politique de « pillage des richesses et aux faux programmes de développement », en sus de « l’octroi d’aides au non méritants en l’absence de contrôle ». Comme ils ont demandé la réouverture des usines fermées, pour améliorer l’emploi et relancer les projets en suspens profitables à l’ensemble de la population de la région. En somme, les députés ont fait savoir que les citoyens attendent de l’Etat de leur assurer une vie décente dans le respect de leur dignité, soulignant l’importance d’améliorer le pouvoir d’achat du citoyen et de lui accorder la chance de recrutement dans tous les secteurs, outre l’accès aux soins, au logement….etc. Plus précis, un député a indiqué que la réforme des mécanismes de contrôle des marchés est le seul moyen pour mettre un terme à la flambée des prix qui menace la sécurité sociétale, appelant à faire prévaloir l’intérêt du citoyen et à renforcer son pouvoir d’achat pour lui garantir une vie digne. Pour lui le rétablissement de sa confiance en les responsables n’est possible que par l’amélioration de son pouvoir d’achat et l’élaboration des textes réglementaires clairs pour étendre l’Etat de droit et mettre un terme à la bureaucratie administrative. Une situation qui implique l’urgence de l’application du Plan d’action du gouvernement, eu égard à la situation économique et financière actuelle du pays, d’où l’impératif de mettre en place un plan urgent fixant les priorités du citoyen, y compris la lutte contre la pandémie (Covid-19), la relance du secteur de la santé et le parachèvement de la prise en charge des zones d’ombre. 

A.L

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.