Le renforcement des relations à l’ordre du jour

Echange commerciaux Algéro- Nigérian

0 8 542

Par : LARBI SIDALI

Selon Kamel Rezig, ministre du commerce et de la promotion des exportations, il est nécessaire de renforcer la collaboration Algero-Nigérienne en ce qui concerne le secteur économique, qualifiant le Nigeria de partenaire important pour l’Algérie au vu des projets communs entre les deux pays.

 Dans ce contexte et lors d’une rencontre avec une délégation de l’Institut national des études politiques et stratégiques du Nigéria NIPSS, au siège de l’Agence nationale de la promotion du commerce extérieur ALGEX, le ministre a précisé qu’il était important d’étudier et d’examiner les différents canaux qui pourraient renforcer la coopération économique et les échanges commerciaux entre les deux pays tout en trouvant des opportunités profitant aux hommes d’affaires algérien ainsi que nigérien. En argument de ces propos, le ministre de la tutelle a fait savoir que son ministère  s’attelait à la mise en place d’une stratégie de coopération permanente au service des intérêts communs pour tracer de nouveaux contours de relations d’échange économiques et commerciales durables et fructueuses entre les deux pays. Dans le même ordre d’idée, Rezig, a qualifié que le Nigeria de partenaire de grande importance pour l’Algérie au vu des projets communs entre les deux pays dont le gazoduc et la route transsaharienne et la fibre optique qui pourraient réaliser l’intégration régionale et la complémentarité économique entre les pays du Maghreb, du Sahel et de la Communauté économique des états d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Au sujet de la Zone de libre-échange continentale africaine ZLECAF, le premier responsable du secteur du commerce, estime comme étant cette dernière comme « un acquis majeur » dans l’histoire de la complémentarité régionale du continent africain.

Par ailleurs, le directeur général par intérim de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur ALGEX, Abdelatif El Houari, a précisé que l’Algérie occupe la 17ème place des fournisseurs du Nigéria avec 0,6% des produits importés, soit une valeur de près de 10,79 millions de dollars 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.