Les explications du Pr Belhadj

Vaccination, 4eme vague, éthique médicale

0 53

Par : LARBI SIDALI

Face à la baisse d’engouement pour la vaccination contre la Covid-19, le professeur Rachid Belhadj, directeur des activités médicales et paramédicales au CHU Mustapha craint que l’objectif fixé par les autorités compétentes ne soit pas atteint. Il ajoute que le non respect des gestes barrières permettra l’apparition d’une potentielle 4eme vague tout en évoquant l’instauration possible du pass sanitaire.  

Dans ce contexte et lors de son passage hier sur les ondes de la chaine 3 de la radio nationale, le président du syndicat des enseignants professeurs et chercheurs universitaires, a mie en garde contre la baisse d’engouement pour la vaccination, en raison de la réduction du nombre de contaminations quotidiennes, expliquant que ‘’lorsqu’il y a plus de cas, plus de décès et plus d’angoisse, les gens vont aller se faire vacciner’’. ‘’Maintenant, nous sommes dans une situation d’accalmie, avec moins de décès, moins de cas et moins de personnes hospitalisées, on est à une vitesse très faible de vaccination ‘’, ajoutera t’il. Le professeur a également précisé que l’objectif de vacciner 30 à 35 millions d’algériens d’ici le mois de décembre semble difficile d’atteinte. Allant dans ce sens, le professeur Belhadj Il n’exclut pas les idées d’obligation de vaccination pour le personnels de santé ou d’instauration du pass sanitaire pour certains secteurs sensibles, afin de protéger la population. 

Concernant la vaccination en milieu universitaire, l’invité de la rédaction, a évoqué un important taux d’absentéisme en ce qui concerne la vaccination chez les étudiants. Dans ce contexte il a annoncé que sur les deux millions d’étudiants que compte l’Algérie seulement 4 % d’entre eux sont vaccinés contre le Sars-cov.2. Il a ajouté que les étudiants en médecine sont les plus vulnérables du fait qu’ils sont en contact avec les patients dans les hôpitaux.

Le directeur des activités médicales et paramédicales au CHU Mustapha a rappelé lors de son intervention que  le non respect des gestes barrière et du protocole sanitaire en vigueur peut induire à l’apparition d’une 4 eme vague de Covid-19.   

Par ailleurs, il regrette également certains comportements, constatés y compris dans les rangs du personnel de santé, estimant à leur égard que ce genre de comportement n’est ni éthique ni déontologique, que des gens qui ont refusé le vaccin, demandent maintenant à se faire administrer un vaccin précis pour pouvoir faire leurs démarches de visa.    

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.