Les lois sur les agences touristiques du sud doivent être revues

L'expert en tourisme sahraoui Mohamed Salah

0 1 767

Sarah Youbi

L’expert en tourisme intérieur, Mohamed Salah, a apprécié le plan de travail du gouvernement, qui accorde une grande importance au secteur du tourisme, considérant qu’il n’est pas moins important que les hydrocarbures, et qu’il n’y a aucun moyen de dépasser la dépendance aux hydrocarbures que d’investir dans ce domaine créateur de richesse, soulignant que la promotion de l’activité touristique après une stagnation qui a duré plusieurs années doit adopter une feuille de route et préparer un terrain de travail solide et pérenne.

Mohamed Salah s’est exprimé sur les problèmes que rencontrent encore les institutions touristiques et les agences de tourisme, notamment celles actives dans le Grand Sud, révélant que depuis près de dix ans elles sont suspendues, comme les itinéraires touristiques ont été fermées aux touristes étrangers, ce qui a entraîné de nombreux obstacles, notamment au niveau de la région « Tamanrasset », en tant que destination touristique par excellence ce qui a conduit à une augmentation significative du taux de chômage, car la majeure partie de la population de la région gagne sa vie des activités touristiques.

Il a déclaré également que la facilitation des visas pour les touristes étrangers est une question positive et contribuera de manière significative au processus d’attraction des touristes étrangers, indiquant que c’est ce à quoi aspirent les acteurs du secteur, appelant à nécessité de lutter contre la bureaucratie dans le processus d’octroi de visa et de revenir à la méthode optimale qui a été adoptée dans les années 2006 et 2007, la qualifiant de simple, car le processus ne prend pas beaucoup de temps et le touriste bénéficie de son visa dans un délai ne dépassant pas les 48 heures, avertissant dans le même contexte de la complexité des procédures de visa, qui poussera le touriste à changer de destination et à se diriger vers les pays voisins. Il a souligné qu’elle n’est pas suffisante pour soutenir la destination intérieure, mais l’enjeux réel du gouvernement aujourd’hui est qu’il y aura une volonté politique pour qu’il soit inclus dans le plan de relance économique, et cela en consultant des experts et des acteurs.

D’autre part, Mohamed Salah a demandé de revoir les lois sur le tourisme liées aux agences de tourisme sahraoui car elles opèrent dans un cadre libre et ne nécessitent pas la disponibilité de bureaux ou de départements, car elles reçoivent des touristes et font entrer des devises pour le pays.

Concernant l’aspect sécuritaire, Ahmed Salah a rassuré que l’Algérie aujourd’hui ne souffre pas de problèmes sécuritaires et que le problème sécuritaire ne constitue plus un obstacle au tourisme en Algérie, saluant l’Armée Nationale Populaire qui assure la sécurité et la stabilité de l’Algérie, notamment dans les régions frontalières aujourd’hui, et grâce à elles, toutes les régions sont préparées en toute sécurité à recevoir des touristes en tout Confort et rassurance

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.