Les précisions de Ramtane Lamamra

Rupture des relations avec le Maroc et crise libyenne

0 14 604

Par : LARBI. S

Selon le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, qui avait accordé une interview à la  chaine américaine CNN International, la rupture des relations avec le Maroc était une décision que l’Algérie devait prendre afin d’envoyer le « message approprié » au gouvernement du pays voisin après « des actes hostiles à la souveraineté et à l’unité de l’Algérie ». Lamamra s’est également penché sur la question libyenne expliquant que l’Algérie ne soutenait aucune partie en Libye à l’exception du peuple libyen.

Ainsi, il a indiqué lors d’une interview accordée à la chaine américaine que « l’Algérie a été extraordinairement patiente face à tous les actes que le Maroc a commis contre sa souveraineté et son unité. C’est pour cela que nous pensons qu’une telle décision (la rupture des relations) a envoyé le message approprié au gouvernement du Maroc pour lui signifier que nous ne pouvions nous permettre d’accepter davantage le comportement de ce pays voisin.

Concernant, le volet libyen le ministre a déclaré que l’Algérie est à équidistance des belligérants en Libye et ne soutient aucune partie à l’exception du peuple libyen. Il, a également estimé que s’il y avait un pays dans la région qui est à équidistance de tous les (protagonistes) en Libye c’est précisément l’Algérie. ‘’Donc j’estime que cela doit être corrigé », a-t-il affirmé en réponse  à une question sur des allégations contre l’Algérie, selon lesquelles Alger ne serait pas un « intermédiaire honnête » dans le processus de règlement de la crise en Libye car soutenant une partie opposée aux autorités actuelles. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.