«Medgaz» transportera 10,5 milliards m3 du gaz vers l’Espagne

Des gains en plus pour l’Algérie

0 2 685

Par Zahir Radji

L’Espagne sera désormais approvisionnée en gaz algérien via le gazoduc « Medgaz» après le non renouvèlement du contrat du gazoduc Maghreb-Europe qui traverse le Maroc. En effet, les capacités de « Medgaz» passeront de 8 milliards mètres cubes actuellement à 10, 5 milliards à partir de novembre prochain.

 

 Une quantité suffisante pour répondre aux besoins de l’Espagne.  Ceci, dira, l’expert en Energie, Mahmah Bouziane, témoigne sur les capacités, dont recèlent l’Algérie et la confiance de ses partenaires pour assurer leur sécurité énergétique.

Dans ce cadre, l’intervenant et dans une déclaration à la radio nationale, a indiqué que « l’Espagne est convaincu que l’Algérie a les moyens et les capacités de répondre à ses besoins et ceux d’autres pays de l’Europe». D’ailleurs, les capacités de l’Algérie en gaz liquéfié sont estimées à 34 milliards de mètres cubes.

En somme, le renforcement du partenariat entre les deux pays «amis» ne pourra être que bénéfique pour les deux parties notamment en matière d’investissement dans le domaine de l’Energie. Et également, indique-t-il, engranger des devises en plus, dont notre pays a vraiment en besoin pour poursuivre les efforts du développement de son économique et sa diversification. Les bénéfices de ce gazoduc sont en courbe ascendante, en enregistrant une hausse de 11,9% en 2020 (avec 100 millions de dollars) par rapport à 2019. Quand au chiffre d’affaires réalisé par le «Medgaz», lui aussi a connu une augmentation de 2,9% en 2020 pour atteindre 236 millions de dollars.

Lors d’une visite de travail effectuée avant-hier à Alger, le ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération du Royaume d’Espagne, José Manuel Albares Bueno a été rassuré par les autorités algériennes que la continuité de l’approvisionnement en gaz.

«L’Algérie est un partenaire économique de premier ordre pour l’Espagne, et a toujours été un partenaire fiable qui a honoré ses engagements. Jai également été rassuré aujourd’hui quant à la continuité de l’approvisionnement (en hydrocarbures)», a-t-il indiqué M. Albares Bueno au sortir de l’audience que lui a accordée le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Affirmant que les deux pays aspirent à ce que leur coopération économique atteigne «le niveau souhaité» et soit «mutuellement bénéfique», le chef de la diplomatie espagnole a exprimé le «souhait» des deux pays de «hisser leur partenariat énergétique à des secteurs novateurs permettant d’aller vers la transition énergétique». Mis en exploitation en 1996, le GME achemine du gaz à partir de Hassi R’mel vers l’Espagne, sur 1400 km, en passant par le territoire marocain. Il alimente l’Espagne et le Portugal à hauteur de 10 milliards de M3 par an.

Le 26 août dernier, le ministre de l’Energie et des mines, Mohamed Arkab avait déclaré que l’ensemble des approvisionnements de l’Espagne en gaz naturel algérien sera assuré à travers le gazoduc Medgaz qui relie Beni Saf à Almeria à travers la Méditerranée. Le gazoduc, Medgaz a une capacité d’approvisionnement de 8 milliards de M3 par an.        

D’autre part, M. Albares a indiqué s’être mis d’accord avec son homologue algérien «pour diversifier, amplifier et enrichir les échanges commerciaux et élargir la coopération, notamment aux domaines de la construction navale, du tourisme et de l’agriculture».

Le ministre espagnol, dont c’est la première visite en Algérie en tant que ministre des Affaires étrangères, a déclaré que la réunion de travail a été «une opportunité pour aborder des axes assez importants et mettre en exergue la relation de bon voisinage» entre les deux pays. Sur le plan politique, le chef de la diplomatie espagnole a souligné une convergence de vues sur plusieurs thèmes. «Nous avons pris la décision d’élever le niveau du dialogue politique entre les deux pays », a-t-il assuré, annonçant «une réunion qui aura lieu prochainement en Espagne».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.