Oran.. Lancement d’une première expérience de culture du colza

0 2 614

Une première expérience de culture de colza dans la wilaya d’Oran a été entamée jeudi dans la commune de Boutlélis, a-t-on appris auprès de la subdivision agricole de cette daira.

Les graines de colza sont plantées sur une surface d’un demi hectare dans un champ expérimental de l’exploitation agricole « Dennouni Sid Ahmed », a indiqué Kherif Maaraf en marge d’une journée de vulgarisation sur les grandes cultures organisée dans l’exploitation.

Un rendement entre 15 et 20 quintaux de colza par hectare peut être réalisé, a fait savoir le responsable, soulignant que l’expérience menée en collaboration avec l’Institut technologique des grandes cultures de Sidi Bel-Abbès vise à sensibiliser les agriculteurs sur les avantages de cette culture, notamment l’extraction d’huiles végétales naturelles et la transformation du reste en aliment de bétail, ainsi que la fourniture de nourriture aux abeilles durant la période de floraison et l’aération des sols.

Dans le cadre de cette rencontre de vulgarisation, à laquelle ont participé des responsables de la direction des Services agricoles, de la Chambre d’agriculture, de la Coopérative de céréales et de légumes secs d’Oran et de la station régionale de protection végétale de Misserghine et d’agriculteurs, une autre expérience de culture de dix variétés de céréales (orge, blé dur et tendre) sur des carrés répartis sur une superficie d’un hectare a été entamée concernant dans ce champ expérimental.

L’expérience, dont le coup d’envoi a été donné en présence du responsable de l’union de wilaya de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), vise aussi à sensibiliser les agriculteurs de la région sur l’importance d’inclure de nouvelles variétés de céréales dans leurs activités pour avoir plus de rendement et améliorer la production en termes de quantité et de qualité, a indiqué le chef de la subdivision agricole relevant de la direction des services agricoles (DSA) d’Oran.

Il s’agit de dix nouvelles variétés dont trois variétés d’orge, quatre de blé tendre et trois autres de blé dur, a-t-il précisé, rappelant que les acteurs de la filière céréalière des régions de Misserghine et Boutélis adoptent actuellement entre deux ou trois variétés de céréales, selon M. Maaraf.

Cette expérience permettra aux agriculteurs des régions de Misserghine et Boutlélis d’introduire dans leur activité agricole des variétés d’orge, de blé tendre et de blé dur, qui rapportent davantage lors de la prochaine campagne agricole, a-t-on souligné à l’occasion de cette journée de vulgarisation organisée par les services agricoles en coordination avec la chambre d’agriculture d’Oran. La manifestation a aussi permis l’exposition des produits agricoles locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.