Pétrole : L’OPEP prévoit une augmentation progressive de la consommation mondiale en 2021

0 3 065

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole OPEP prévoit une augmentation de la demande durant l’année en cours pour atteindre une moyenne de consommation mondiale égale à 96,05 millions de barils/jour, ce qui va agir positivement sur la stabilité des prix.

Selon des données qu’elle a publiées à cet effet, l’OPEP semble optimiste quant à l’augmentation de la demande dans ce domaine. Elle a affirmé que durant l’année 2020, la consommation mondiale du pétrole a énormément régressé en raison de l’impact de la Covid-19 pour atteindre seulement 90,26 barils/jour. En 2019, elle était de près de 100 millions barils/jours, selon les données de la même organisation. Selon toujours la même source, la consommation du Brut devra s’accentuer durant l’année en cours. L’organisation prévoit une consommation mondiale de 93,22 millions de barils/jour durant le premier trimestre de 2021, puis 95,92 millions de barils/jour durant le deuxième trimestre, avant d’atteindre 97,02 millions de barils/jour durant le troisième trimestre et 97,94 millions de barils/jour durant le dernier trimestre de l’année en cours 2021. A rappeler que le prix du Brent, référence pour le prix du pétrole algérien, a franchi aujourd’hui la barre des 66 dollars le baril pour les livraisons prévues pour le mois d’avril prochain. Ainsi, le prix du Brent a gagné 1,20 % pour atteindre 66,32 dollars le baril idem pour le West Texax américain, dont le prix a gagné 1,8% ce qui lui a permis d’atteindre 62,62 le baril pour les livraisons du même mois. Pour l’année prochaine 2022, l’OPEP prévoit une consommation égale à celle enregistrée en 2019, c’est-à-dire une consommation de près de 100 millions de barils/jour. Ces hausses des prix sont expliquées, entre autres, par l’impact de la vague de froid qui a frappé récemment les USA mettant à l’arrêt certains puis de pétrole dans ce pays. Synthèse : Aziz Latreche

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.