Plus de 1100 contrats signés en 2020 Sonatrach donne plus de contenu local à ses projets

0 3 203

Par/Arezki Louni

En vue de donner plus de contenu local à ses projets, la compagnie Sonatrach a consacré un vaste programme de partenariat avec les entreprises nationales. En effet, pour la seule année 2020, le groupe énergétique public a signé plus de 1.100 contrats de projets avec des entreprises nationales. C’est du moins ce qu’a affirmé mercredi dernier, le président directeur général du groupe. S’exprimant en marge d’une convention avec l’Institut algérien de normalisation (Ianor), Toufik Hakkar a souligné que ce chiffre reflétait «l’orientation du groupe vers l’intensification de ses transactions avec les opérateurs locaux, à travers l’ouverture de ses marchés». Selon le même responsable, 80% de la valeur des contrats conclus était en monnaie nationale. Il s’agit, non seulement de réduire au maximum les dépenses en devises, mais surtout de créer de l’emploi. Un programme ambitieux est, par ailleurs envisagé pour les cinq prochaines années englobant des projets d’une valeur de 40 milliards de dollars, où 51% des marchés seront conclus en monnaie nationale. La plus grande part des projets de ce nouveau plan, adopté par le conseil d’administration du groupe pétrolier national et de son assemblée générale, sera consacrée aux activités d’exploration, de production, de raffinage et de pétrochimie, ajoute M Hakkar. Il s’agit d’une stratégie qui s’inscrit dans une démarche intégrée des entreprises nationales quant à la réalisation de ses projets, leur garantissant ainsi des plans de charge et permettant au pays, des économies importantes en devises. Ainsi, et en plus de la signature de contrats de partenariat avec les groupes étrangers, Sonatrach s’attèle à donner plus de chance aux entreprises locales, dans le cadre d’un vaste programme d’intégration. L’objectif étant de hisser ce taux d’intégration nationale à 55% à l’horizon 2030. A noter que pas moins de huit contrats ont été signés le 8 septembre dernier entre Sonatrach et des Entreprises Algériennes pour le compte de projets relevant des Activités Exploration, Production et Transport par Canalisation de l’Entreprise. Au mois de septembre dernier les premiers contrats ont été signés avec les entreprises ENGCB, SARPI, ENGTP, ENAC, KANAGHAZ et COSIDER Canalisation pour la construction desrés eaux de collecte et des lignes d’expédition du projet de développement des champs gaziers du Sud-Ouest du pays, sur une longueur de plus de 700 km. Le projet que le PD-G de Sonatrach qualifie de « projet de grande envergure » permettra d’assurer un apport de production de gaz estimé à 11 millions m³/jour à l’horizon 2022. Quant au Groupement Sarpi/Safir il se chargera du développement des champs pétrolifères Ouest de Touat-Phase. L’ouvrage permettra d’alimenter la Raffinerie d’Adrar à raison de 6 000 bbl/j de pétrole brut d’ici 2022. Quant aux deux autres projets également signés, ils concernent la mise en conformité des systèmes de détection/extinction et des réseaux anti-incendie des installations de transport de la Région Transport Ouest, Zone d’Arzew, par l’Entreprise COSIDER Canalisation ainsi que la fourniture, installation et mise en service de nouveaux systèmes de protection cathodique pour la nappe de canalisations Hassi R’Mel- Arzew. Ces contrats dont la valeur s’élève à plus de 67 Milliards de Dinars (500 millions de dollars) généreront près de 3000 postes d’emploi. Par ailleurs, le programme permettra non seulement d’éviter le recours systématiques aux partenaires étrangers dans le domaine de la sous-traitance, mais surtout de permettre à des entreprises nationales à fort potentiel de prospérer, créant de la ressource et de l’emploi. A noter que SONATRACH avait entamé dès septembre 2018 son processus d’intégration nationale avec le lancement d’une rencontre sur les opportunités d’investissement pour les entreprises nationales, axée sur des thèmes liés à la promotion du contenu local, au dispositif d’accès aux marchés et à l’importance de la sous-traitance industrielle à Sonatrach. Partant, la politique de promotion de l’outil national de production constitue pour Sonatrach un enjeu déterminant, compte tenu du rôle de locomotive que joue l’Entreprise dans le développement durable du Pays.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.