Pourquoi pas nous ?

0 31

Pour commencer : Félicitations à notre équipe nationale qui vient de remporter la coupe
arabe. Grâce à l’effort, à l’esprit d’équipe et au travail sérieux du staff technique.
Trois semaines durant, les Arabes et le monde entier ont suivi cette manifestation sportive
rehaussée par le label FIFA. Mais aussi, et surtout, la qualité de l’organisation et les
infrastructures sportives alliant originalité et performance.
En organisant la coupe arabe, le Qatar vient de réussir un double exploit : Il teste in situ son
état de préparation à accueillir la coupe du monde. Et il expose fièrement ses réalisations.
Non seulement les stades, mais toute l’infrastructure qui va avec.

Pour 6 milliards de dollars et quelques poussières, le Qatar s’est doté de stades aux normes
internationales prêts pour accueillir la coupe du monde.
Pour nous, ça fournit un benchmark en temps réel sur la performance de réaliser des projets
dans les délais planifiés et sans dépassement de budget.
Et ce n’est pas la seule réussite de ce petit pays.
Il y a aussi, pleins d’autres réussites moins spectaculaires, mais tout aussi visibles et
vérifiables.
Le Qatar, c’est aussi, Qatar Airways, BeIn, Oreedoo, Qatar Steel, et tant d’autres entreprises
performantes de dimension internationale.
D’où la question pour nous autres Algériens : Pourquoi pas nous ?
Comment faire pour s’inspirer des modèles qui réussissent ? Tant au niveau des entreprises
qu’au niveau macro-économique ?
Question aux spécialistes, aux experts et aux décideurs :
A-t-on commencé par étudier ces modèles Qatari, Emirati, et les autres ? Comment font-ils ?
Que font-ils de mieux que nous ?
En quoi et comment peut-on reproduire leur expérience ?
Par où commencer ?
Je n’ai de réponses toutes faites. Personne n’en a.
Commençons déjà à poser le problème. Et nous poser les bonnes questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.