Près 8000 opérateurs se conforment aux nouvelles exigences

L’importation de matières premières et de la revente en l’état

0 50

Par : LARBI SIDALI

Près de 8000 opérateurs économiques se sont conformés aux nouvelles conditions d’exercice des activités d’importation de matières premières ainsi que les marchandises destinées à la revente en l’état.

En effet, le Directeur général du commerce extérieur au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, Khaled Bouchlaghem, a affirmé lors de son passage sur les ondes de la chaîne 1 de la radio nationale, que sur les 15.000 opérateurs économiques activant dans le domaine des importations destinées à la revente en l’état et qui ont été recensés en 2020, près de 8000 d’entre eux se sont conformés aux nouvelles mesures décrétées  par le ministère du Commerce et de la promotion des exportations, fixant les modalités d’exercice des activités d’importation de matières premières, produits et marchandises destinés à la revente en l’état et ce, avant la fin du mois en cours. Pour ce qui est des opérateurs qui ne sont pas conformés à la nouvelle réglementation, le Directeur général du commerce extérieur au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations a fait savoir qu’une durée de près d’une année leur avait été accordée pour s’y adapter. Bouchlaghem, a également précisé dans ce contexte que les opérateurs, qui se voient dans l’incapacité de se conformer aux nouvelles conditions, peuvent changer d’activité dans leurs registres de commerce et s’orienter vers les services ou la production. Dans cette même suite d’idée, ce même responsable a précisé qu’aucune révision n’en sera apportée au délai fixé pour la fin du mois en cours. Il a invité les opérateurs qui ne se sont pas conformés aux nouvelles conditions, de se rapprocher des directions du Commerce pour régler leur situation.

Par ailleurs, l’invité de la chaine 1 de la radio national, a ajouté que l’objectif de ce nouveau décret, est la professionnalisation de l’opérateur économique expliquant que Ce n’est pas possible d’importer des produits alimentaires et des produits industriels avec un seul registre de commerce . il a également estimé que ces nouvelle mesures ne provoquerons pas de  pénurie sur le marché national.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.