Quelle Stratégie pour la Création de Nouveaux Emplois?

Economie verte en Algérie

0 1 383

Par : BERASS Dalila

Notre article s’intéresse au concept de l’économie verte en Algérie comme stratégie créatrice d’emplois. En effet, ces dernières années le marché du travail a été marqué par un taux de chômage élevé. L’économie verte est une nécessité écologique mais elle est aussi affichée comme une opportunité à saisir pour créer de nouveaux gisements d’activités et d’emplois. En Algérie, l’économie verte est perçue comme un axe de développement susceptible de contribuer à la diversification de l’économie et à la création d’emplois, deux enjeux majeurs pour le pays. Le pays a engagé un certain nombre de réformes et d’initiatives visant notamment à diversifier l’économie, améliorer le climat des affaires, renforcer la sécurité énergétique, protéger l’environnement, développer des filières vertes et promouvoir les territoires. Ces initiatives ont toutefois besoin d’être consolidées et mieux articulées dans le cadre d’une stratégie nationale de promotion de l’économie verte qui favorise des modes de production et de consommation durables tout en contribuant à la création de richesses et d’emplois.

4- Entreprenariat des femmes dans l’économie verte : Dean et McMullan (2007) définissent l’entreprenariat vert comme « un processus d’identification et d’exploitation d’opportunités économiques issues de carences de durabilité dans les activités sur le marché incluant les aspects environnementaux pertinents ». En termes de stratégies pour améliorer l’emploi des femmes, la plupart des pays de l’OCDE (2002) ont mis en place dans les années 80 des programmes qui visaient l’égalité des chances sur le marché du travail. Ceux qui introduisaient des mesures de conciliation de la vie professionnelle et familiale ont eu le plus de portée. En contribuant à «l’employabilité» des femmes, ces programmes les mettent en meilleure position pour postuler à des emplois qualifiés. «Revaloriser les professions féminines», «ouvrir de nouvelles perspectives de carrières», «mettre à jour les classifications», «réorganiser le travail», «instaurer l’équité salariale» sont autant de stratégies qui pourraient améliorer les perspectives d’emploi des femmes et l’égalité professionnelle entre les sexes. Ce sont des mesures qui devraient être mise en œuvre en Algérie afin de permettre aux femmes une meilleure intégration professionnelle. En Algérie, si les métiers de l’économie verte se développent rapidement, les femmes opteront pour les secteurs des services dans le travail indépendant. D’après l’étude (GIZ-BMZ) et pour la plupart de ces enquêtées, la formation spécialisée ne suffit pas ; elles sont conscientes qu’elles doivent développer leurs compétences en management, en organisation, avoir une vision écologique et doivent avoir une bonne communication afin de sensibiliser les utilisateurs de services de l’économie verte. La maîtrise de la langue anglaise rend accessible les avancées scientifiques, la recherche et l’innovation. A l’inverse, celles qui n’ont pas de formation spécifique aux métiers de l’économie verte, peuvent adapter leurs connaissances techniques aux particularités de cette nouvelle économie pourvoyeuse d’emplois à l’avenir. Notamment dans les métiers où les formations de bases sont proches de la nouvelle génération et ne nécessitent que quelques ajustements pour le vocabulaire spécialisé ou les termes techniques appropriés. Pour les métiers de l’environnement, il y a des compétences que les jeunes doivent développer, notamment dans le travail en équipe, qui est différent du travail dans un bureau. Le métier exige de l’autonomie et des qualités sociales importantes. La gestion des déchets nécessite des compétences particulières, physiques et mentales, puisque c’est un travail qui se fait dans des conditions difficiles, les centres de tri sont situés dans des zones isolées, exposés aux aléas du climat, (forte chaleur, humidité, froid) et ne conviennent pas aux femmes. Ces emplois sont réservés en majorité aux hommes. Le tourisme est également à l’origine du verdissement du secteur, Les voyages et le tourisme emploient beaucoup de main d’œuvre (230 millions de personnes soit 8 % de la main d’œuvre mondiale) et on estime qu’un emploi dans le secteur du tourisme crée environ un emploi et demi supplémentaire ou indirect dans l’économie qui lui est liée. Le verdissement du secteur devrait en renforcer le potentiel d’emploi grâce à la hausse du recrutement local.

Dans ce contexte, la participation accrue des communautés locales, à la filière touristique joue un rôle essentiel dans le développement de l’économie locale et la lutte contre la pauvreté. 5- TIC et économie verte : Les TIC jouent un rôle important et croissant dans le verdissement de l’économie dans le monde. Ce rôle apparait sous plusieurs formes et à plusieurs niveaux : suivi et planification, production et consommation durable et communication.  Au niveau du suivi, de la planification et de la prise de décision, les TIC∙ fournissent des outils et méthodes de contrôle de l’état de l’environnement ainsi que l’évaluation des impacts des activités humaines et des politiques et mesures mises en œuvre sur les milieux et les ressources naturelles. Par exemple, les réseaux de contrôle et de télédétection : – contrôle de la qualité de l’air – contrôle de la pollution marine – mesure des paramètres météorologiques et des phénomènes climatiques – surveillance des incendies de forêt  Au niveau de la production et consommation durable, les TIC sont également∙ utilisées pour verdir les modes de consommation et de production. A titre d’illustrations : o En industrie : les TIC offrent une aide à l’éco-conception, permettent d’optimiser l’utilisation des ressources dans les processus de production industrielle, aident à réaliser des économies d’énergie et à améliorer l’efficacité énergétique. o Accès aux marchés : Les TIC permettent de générer des opportunités aux petits producteurs locaux (PME et TPE, artisanat, produits bio,…) en leur permettant d’accéder aux marchés nationaux et internationaux à travers les vitrines web et le passage de commandes en ligne. o la Dématérialisation des services : Les TIC ont permis le développement de services comme les systèmes d’éducation et la formation à distance (e-learning), de travail à distance, d’achat et paiement de factures en ligne, de services administratifs à distance (e-administration). Cette dématérialisation permet de réduire les trajets de déplacement quotidiens, et en conséquence réaliser des économies d’énergie et des réductions des émissions de GES dans le domaine du transport. De plus, cette dématérialisation permet de réduire la consommation de papier, – Les systèmes de transport intelligents (STI) : Les TIC ont plusieurs applications dans le secteur du transport : aide à la navigation, gestion du trafic, gestion des urgences, télépéage, information des utilisateurs de la route et des systèmes de transports publics, contrôle des infractions du code de la route, gestion de la flotte pour le transport de marchandise, services d’auto partage, organisation de réseaux de covoiturage, suivi de la consommation de l’énergie dans les véhicules, … Ces applications permettent d’optimiser l’utilisation des infrastructures de transport, améliorer la sécurité routière, réduire la congestion du trafic (et donc la consommation de l’énergie et les émissions GES), améliorer la qualité des transports en commun, faciliter l’adoption de nouvelles habitudes plus durables pour se déplacer

La Domotique : il s’agit de l’application des TIC dans les bâtiments afin d’automatiser et centraliser le contrôle et la gestion des différentes fonctions comme l’éclairage, le chauffage, la climatisation, l’ouverture des volets, l’utilisation de l’eau, la sécurité, la mise en marche des appareils électroménagers, le calcul de la consommation énergétique, … Ces fonctions pourraient alors être contrôlées à partir d’un smartphone ou d’une tablette ou bien se mettre en marche/arrêt automatiquement au besoin grâce à des détecteurs. Ces technologies permettent de réaliser des économies d’énergies et d’optimiser l’utilisation des ressources.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.