Ramadhan : La flambée des prix inquiète les consommateurs

0 6 709

Avec l’arrivée du mois sacré de Ramadhan, les marchées de fruits et de légumes connaissent un grand mouvement, les consommateurs se bousculent pour s’alimenter en produits idem pour les commerçants de détails qui ont marqué une forte présence dans les marchés de gros au sud de la capitale.

Ce qui attire l’attention dans ce décors c’est surtout la hausse des prix de certains légumes essentiels dans les tables des algériens notamment durant le mois sacré de Ramdhan.Dans cette ligné , on peut citer la pomme de terre dont le prix varie entre 40 et 55 dinars dans les marchés de gros de l’algérois .Pour la tomate , le kilogramme a varié entre 100 et 130 le kilogramme .La même hausse a été enregistré pour la courgette dont le kilogramme a varié entre 60 et 80 dinars.

Selon des observateurs, la hausse des prix de tels produits n’est qu’éphémère avant l’arrivée des produits saisonniers durant la deuxième moitié du mois d’avril. Cette approche s’applique surtout sur la pomme de terre pour la quelle on s’attend à une forte récolte dans les wilayas de Mostaganem et Ain El – Defla ainsi que la tomate pour la quelle on attend la récolte au niveau des wilayas de Biskra, Mostaganem et Tipaza.

Néanmoins certains légumes sont resté dans une barre stable des prix .Ce décors s’applique par exemple sur les la salade, le piment et la carotte qui ont enregistré des prix très abordables dans les marchés de gros.

Pour d’autres produits comme les viandes rouges et blanches , la situation est toute autre .Les prix sont toujours dans une barre élevée quant on voit qu’un kilogramme de viande bovine se vend jusqu’à 170 dinars dans les boucheries. Le kilogramme de poulet n’a pas bougé de la barre de 300 dinars .Une situation face à la quelle le gouvernement compte continuer dans les opérations de déstockage pour les viandes blanches ainsi que des opérations d’importation d’Espagne pour les viandes rouges. Selon des informations provenant du ministère de l’agriculture et du développement rural , l’Algérie va procéder à l’importation de 2500 tonnes de viandes rouges frigorifiées en provenance de ce pays européen pour satisfaire les besoins des consommateurs et assurer une stabilité des prix dans le marché national durant le mois de Ramadhan. Aziz Latreche

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.