Sanhadji tire la sonnette d’alarme

Face à la recrudescence des cas de contamination à la Covid-19

0 63

Par : LARBI SIDALI

Face à la recrudescence des cas de contamination à la Covid-19 que connait le pays durant ces dernières semaines, le président de l’agence nationale de sécurité sanitaire Kamel Sanhadji, tire la sonnette d’alarme évoquant un possible retour au confinement sanitaire ainsi qu’une instauration du pass sanitaire.

Invité hier matin sur les ondes de la chaine 1 de la radio nationale, le professeur Sanhadji, a mis en garde contre la quatrième vague de coronavirus qui selon lui n’est qu’à ces début et n’a toujours pas atteint son pic. Dans ce contexte, le président de l’agence nationale de sécurité sanitaire, a affirmé que cette augmentation des cas de contamination risque de faire rentrer l’Algérie dans un nouveau confinement sanitaire. Il a également ajouté que plusieurs mesures pourraient cependant voir le jour, et ce, afin d’aider le pays à sortir de cette prochaine vague avec le moins de perte possible. Dans ce même ordre d’idées, l’invité de la radio nationale, a fait savoir qu’un non-respect les mesures barrières par les citoyens, ainsi que leur refus d’aller se faire vacciner va, sans aucun doute, influencer grandement le courbe ascendante les contaminations au coronavirus en Algérie.

Selon ce même responsable et afin d’éviter une quelconque catastrophe sanitaire, le recours au confinement sanitaire et fortement plausible. Il a cependant précisé dans ce contexte  que cette prise de décision est de ressort des hautes autorités du pays. Pour ce qui est de la vaccination, le Pr Sanhadji a estimé que ce dernier est le seul moyen de combattre cette pandémie invitant de ce fait la population à accomplir cet acte citoyen. 

Par ailleurs, le premier responsable de l’agence nationale de sécurité sanitaire, a mis l’accent sur la nécessité de mettre en place le plus rapidement possible le pass sanitaire, quitte à le gérer de façon graduelle, de sorte que la culture se mette en place et que les citoyens voient que c’est dans leur intérêt et constatent concrètement que cela se traduit par une baisse des décès et des cas compliqués de Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.