Soulagement des Algérois

Reprise de l'activité du Métro d'Alger

0 17

Le retour en service, jeudi, du Métro d’Alger a constitué un grand soulagement pour les Algérois qui se sont réjouis de cette reprise du trafic après un arrêt d’un an et demi en raison de la pandémie du coronavirus.

Lors d’une tournée effectuée par l’APS à travers les gares du Métro d’Alger, un énorme soulagement a été observé chez les citoyens suite à la reprise de l’activité de ce moyen de transport vital qui leur permet de gagner du temps et diminuer le stress et le casse-tête du stationnement de leurs véhicules.

A la gare d’El Harrach, Mme Selma, mère quadragénaire en compagnie de ses enfants en route à l’école d’Hussein Dey, s’est dite heureuse de voir les citoyens emprunter le Métro d’Alger au regard de l’importance qu’il représente dans leur vie quotidienne et qui leur facilite les déplacements entre les communes de la capitale.

Rencontré par l’APS à la gare du Jardin d’essai, Nadjim a indiqué qu’avec le retour du trafic du Métro, il peut dorénavant profiter du temps matinal pour pratiquer son activité sportive avant de se rendre à son lieu de travail.

Les citoyens de la capitale, toute catégorie confondue, préfèrent, même véhiculés, utiliser le métro pour se rendre à leurs lieux de travail.

Abordés par l’APS, plusieurs d’entre eux ont exprimé leur joie à l’occasion de la réouverture de ce moyen de transport indispensable, faisant part de leur souhait de doter certaines gares d’ascenseurs et d’accès aux personnes aux besoins spécifiques et aux malades et de réparer les escaliers mécaniques notamment à la gare d’El Harrach.

Il a été relevé le déplacement de plusieurs responsable de l’Eentreprise du métro d’Alger (EMA) à bord des wagons, en vue de contrôler le déroulement de l’opération de transport des voyageurs, aux côtés des équipes techniques qui surveillent, règlent les équipements, contrôlent la durée de déplacement entre les stations, la durée d’arrêt, ainsi l’affectation des agents à leurs lieux déterminés, tout en s’assurant que les clients détiennent des cartes de passagers ou des cartes d’abonnement.

De plus, des équipes techniques supervisent le contrôle du respect des mesures sanitaires préventives de la Covid-19, en termes de respect de la distanciation sur les chaises, le port des bavettes, la désinfection des mains avec le gel désinfectant, en sus de la supervision par les agents se trouvant dans les stations, de la stérilisation des surfaces fortement utilisées, des machines, des équipements, des chaises, des entrées et des portes.

Il a été relevé également une forte présence des éléments de la police qui assurent le contrôle et la sécurité sur toute la ligne de circulation du métro.

Insistant sur la rigueur dans l’application du protocole sanitaire, l’EMA a adopté le slogan « Préservez votre santé, protégez vos familles », en vue d’inciter plus les clients au respect des conditions sanitaires, parallèlement à plusieurs instructions jointes les incitant au respect de la distance de sécurité dans les fils d’attente au niveau des guichets de vente et des distributeurs automatiques, de l’obligation du port des bavettes, tout en laissant la priorité aux voyageurs descendant des wagons, avec interdiction de monter vers des wagons complets.

 160.000 voyageurs par jour à travers le métro d’Alger

 Dans une déclaration à l’APS, le PDG de l’Entreprise d’exploitation et de maintenance du métro d’Alger, Amar Djouahra, a indiqué qu’en vue d’accueillir le nombre considérable des clients parallèlement à la réduction du nombre de voyageurs dans UN seul wagon, l’EMA a recouru au renforcement de ses lignes pour ainsi arriver à 15 wagons pour le transport des voyageurs, contribuant, ainsi, à la réduction de la durée d’attente.

M.Djouahra a affirmé que l’entreprise travaille, depuis le départ de la première locomotive à 6 heures du matin, pour indemniser les abonnés de leurs abonnements antérieurs, accordés avant que le métro ne cesse de fonctionner. En une heure, 45 abonnés ont été indemnisés, et l’opération se poursuit.

Les cartes d’abonnement offrent plusieurs formules qui répondent aux besoins de toutes les catégories de la société, y compris les élèves, les étudiants, les personnes âgées et diverses catégories de travailleurs. En moyenne, le nombre de passagers par jour, en dehors des week-ends et des jours fériés, atteint 160.000 passagers.

Par ailleurs, le nombre des employés est de 975 répartis à travers toutes les gares, les agences, l’administration et les ateliers de maintenance, tous « Algériens diplômés des instituts et universités algériennes », selon le même responsable.

Concernant le transfert de la gestion de l’entreprise à la partie algérienne, M. Djouahra a indiqué que l’investissement est essentiellement détenu par l’Etat algérien, et que dans le cadre du contrat d’exploitation avec le partenaire étranger, toutes les compétences et le savoir-faire ont été transférés aux employés  algériens, comme stipulé dans les termes du contrat entre les deux parties.

Il a précisé que la période précédente a connu seulement un arrêt commercial de l’entreprise, alors que tous ses services sont restés opérationnels et les systèmes fonctionnels, tout en assurant aux travailleurs qualifiés plusieurs cycles de formation jusqu’au retour de l’exploitation commerciale, outre la maintenance des différents équipements, notamment les escaliers mécaniques, dont certains ont été changés lors de la période d’arrêt, avec l’examen de la possibilité de doter les stations qui ne sont pas équipées d’ascenseurs électriques.

  1. Djouahra a appelé les citoyens à respecter le protocole sanitaire dans l’intérêt général, soulignant que l’entreprise s’adaptera aux évolutions du volet sanitaire sur la base des rapports et décisions du comité scientifique chargé du suivi de la propagation de la pandémie du Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.