Tenue de la 1ère réunion du conseil d’affaires algéro-nigérien

Coopération

0 4 192

 Les participants à la première réunion du Conseil d’affaires algéro-nigérien qui s’est tenue jeudi à Alger ont mis en avant l’impérative mise en place d’une feuille de route pour renforcer le commerce bilatéral.

Tenue par visioconférence, cette réunion a été présidée par Abderrahmane Mosaab, le président du conseil du côté algérien en présence de la directrice générale de la chambre algérien du commerce et de l’industrie (CACI), Ouahiba Bahloul, du président de la chambre nigérienne, Moussa Sidi Mohamed et du premier conseiller aux affaires économiques à l’ambassade de Niger en Algérie, Babay Kondo outre le représentant du ministère du Commerce, Samir Derradji et le représentant du ministère des Affaires étrangères, Mohamed Mellah.

Des représentants de plusieurs sociétés algériennes et nigériennes, publiques et privées, ont également pris part à cette réunion dont Saidal ,Naftal, l’Entreprise nationale des véhicules industriels (SNVI), Sarl Céramique de Boumerdes, Amouda Ciment, et IMC (industrie médico chirurgicales) et la société Al-Houdaybiya.

Les participants aux travaux de cette réunion ont convenu de l’impérative réouverture des postes frontaliers terrestres entre les deux pays au profit des exportateurs dans le cadre des efforts visant la diversification des recettes hors hydrocarbures.

De son côté, Mme. Bahloul a indiqué que cette session constituait une opportunité pour évaluer la coopération bilatérale économique et commerciale et évoquer, par là même, les obstacles existants.

La réunion, poursuit-elle, a permis de communiquer avec la partie nigérienne sur les mécanismes d’échange commercial durant la période post Covid-19 en vue de promouvoir les échanges inter-régionaux.

Et d’ajouter que «ce conseil sera une locomotive devant renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays qui n’ont pas dépassé les 8 millions USD en 2020, un chiffre ne reflétant pas les bonnes relations politiques», souligne la même responsable.

Pour sa part, le premier conseiller aux affaires économiques à l’ambassade du Niger, a déclaré que la tenue de cette session constituait une «démarche encourageante» qui traduit la volonté politique des deux pays de promouvoir la coopération économique.

«Le conseil œuvrera au rapprochement des sociétés algériennes de leurs homologues nigériennes en vue d’établir de partenariats fructueux en matière de commerce et d’investissement», a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.