Vers la création de 500 micro-entreprises

Secteur de la Pêche

0 49

Par Arezki Louni

Le secteur de la pêche est en perpétuelle amélioration. En effet, après la baisse du prix de la sardine, très prisée par les consommateurs, les pouvoirs publics y ont vu un indice d’un retour à la normale des prix de tous les produits halieutiques.

 

Le premier responsable du secteur, Hicham Sofiane Salaouatchi a affirmé que les services de son département ministériel comptent créer 500 micro-entreprises et startups activant dans divers domaines du secteur de la pêche d’ici 2024. Avant de préciser que les mêmes services ont mis en place plusieurs mécanismes pour accompagner la création des micro-entreprises et des startups dans différents domaines. 

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’objectif tracé par le secteur au sein du plan du gouvernement pour la période 2021-2024, à savoir l’augmentation de la production halieutique en Algérie à 166.000 tonnes/an d’ici 2024, la valorisation des produits de pêche destinés à l’exportation et le développement de l’industrie nationale de la construction et la réparation des navires, a déclaré le ministre. Supervisant avec la ministre de la Solidarité le coup d’envoi d’une caravane de sensibilisation sur les avantages du microcrédit pour la création des micro-entreprises, M. Salaouatchi a indiqué que l’introduction du microcrédit dans les mesures incitatives de l’investissement « renforcera la dynamique du secteur ». Il y a une coordination avec le ministère de la Solidarité nationale dans le cadre de la solidarité gouvernementale visant à créer des micro-entreprises actives dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture à travers le dispositif du microcrédit, par lequel 1.000 crédits sont destinés à ceux qui souhaitent créer des micro-entreprises courant 2022, a déclaré le ministre à la presse, faisant état de l’élaboration en cours d’un accord-cadre entre les deux ministères, lequel sera signé ultérieurement. M. Salaouatchi a également rappelé que le microcrédit avait contribué au cours des dernières années à la création de nombreuses micro-entreprises dans les filières de la pêche et de l’aquaculture au niveau national, ajoutant que dans la wilaya de Skikda, près de 200 professionnels avaient bénéficié, durant la période allant de 2002 à 2020, de divers crédits pour l’acquisition des navires de pêche artisanale et du matériel de pêche subventionné, outre l’acquisition des motocycles au profit des poissonniers ambulants, la couture de filets et la pisciculture d’ornement. Lors de cette visite de travail et d’inspection, les deux ministres ont supervisé l’opération de décernement de cinq attestations de bénéfice des avantages du microcrédit au profit des professionnels de la pêche et l’ouverture de trois ateliers de formation dans les spécialités de la pisciculture d’ornement, de la couture de filets et du salage des poissons au profit des femmes au foyer. Les deux ministres ont achevé leur visite par l’inspection du port de pêche de la commune d’El Marsa, où sont organisées des journées de sensibilisation par la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS) et celle de sécurité sociale des non-salariés (CASNOS), et de la ferme-pilote d’élevage de crevettes dans la même commune, où ils ont suivi un exposé sur trois projets d’aquaculture qui seront lancés à l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.