Vers l’exportation du compteur électrique intelligent

Sonelgaz

0 1 158

Le président directeur général (P-dg) du groupe Sonelgaz, Chaher Boulakhras a affirmé, avant-hier depuis Sétif, que l’Algérie était en mesure d’ «exporter à court terme et en toute facilité le compteur électrique intelligent en cour de fabrication localement vers les marchés africains».

S’exprimant au terme de sa visite de travail de deux jours à cette wilaya durant laquelle il a inspecté plusieurs entreprises et projets relevant de son secteur dont l’Entreprise nationale des appareils de mesure et de contrôle (ENAMC) dans la ville d’El Eulma, M. Boulakhras a précisé que cette entreprise «dispose de tous les potentiels requis depuis sa création en 1980 à l’effet d’exporter ce type d’appareils intelligents».

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la stratégie et la volonté politique de l’Algérie «prometteuse» pour accéder aux marchés africains dans le domaine de l’énergie, a fait savoir le P-dg de Sonelgaz, relevant que la concrétisation de cet objectif «est en adéquation avec les capacités disponibles et la dynamique du groupe».

Selon le même responsable, le compteur électrique intelligent «figure parmi les compteurs exportables en toute facilité», ajoutant que le groupe Sonelgaz mène des discussions élargies et très avancées avec les pays africains pour tester ces appareils et entamer leur exportation.

Après avoir pris connaissance du premier prototype du compteur intelligent mis au point par des jeunes algériens en partenariat avec des centres de recherche, M. Boulakhras a fait savoir que  «l’ENAMC sera une plateforme en terme d’export de ce type de compteurs vers les marchés africains». Ce produit sera développé en partenariat avec des start-ups activant dans ce domaine et toutes les parties pouvant accompagner le groupe Sonelgaz afin de concevoir un compteur intelligent plus efficace, a indiqué le même responsable.

Le P-dg du Groupe Sonelgaz a indiqué également que «ce compteur propose une nouvelle vision sur la distribution de l’électricité et l’adapte aux énergies renouvelables, tout en améliorant la relation commerciale entre Sonelgaz et ses clients».

C’est un investissement en les ressources humaines, a-t-il estimé, ajoutant que l’opération se poursuivra jusqu’à l’adaptation de produit, fabriqué localement, aux normes internationales, affirmant que des visites seront effectuées, les prochaines semaines, au siège de l’ENAMC par des chercheurs et des spécialistes algériens dans l’objectif d’accompagner les équipes travaillant sur ce compteur.

Synthèse LCA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.